• Les empereurs romains font la conquête des pays tout autour de la Méditerranée. L’Empire est immense. La langue officielle est le latin. Les grandes fermes s'appellent des villas. On fait beaucoup de commerce et d'échanges. Les chrétiens sont persécutés mais le Christianisme devient quand même la religion officielle au quatrième siècle.

                                                       François


  • Janvier, c'est le premier mois de l'année .

    Février, on va au bal masqué.

    Mars, le soleil nous fait des farces.

    Avril, les oiseaux sont sur les fils 

    Mai, nous offrons du muguet.

    Juillet, je retrouve tous mes jouets.

    Août, viens jouer avec nous.

    Septembre, mon stylo est rempli d'encre.

    Octobre, les arbres n'ont plus de robe.

    Novembre, il fait froid, je tremble

    Décembre, j'accroche des guirlandes.

                                                          Clément


  • Le renard commun vit en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. Il chasse des petites proies telles que des rongeurs ou des oiseaux, mais consomme aussi des insectes et des vers ainsi que des fruits sauvages ou des cadavres d'animaux morts. Il est actif surtout la nuit, mais il chasse parfois le jour. Il cache une partie de sa nourriture afin de constituer des réserves pour les périodes de chasse infructueuse.

                                                                Alexis


  • Les félins forment une grande famille.

    Les chats domestiques, les lions, les tigres et les léopards appartiennent tous à la famille des félins.

    Les familles de chats tigrés sont les plus communes.

    La mère des petits chats communs, comme toutes les petites chattes, nourrit et lave ses chatons.

    Elle leur apprend à chasser leur propre nourriture, comme comme le font lions et tigres.

    Les chatons bondissent, toutes griffes dehors. Ils aiment beaucoup jouer, tout comme les jeunes lions et tigres. Mais lorsqu'ils grandissent, ils deviennent féroces.

                                              Clara


  • A peine 18 ans,

    Et te voilà parti...

    J'ai mal en dedans,

    J'ai peur pour ta vie. 

     

    Tu m'as demandé

    De ne pas m'en faire

    Tu m'as même juré

    Qu'elle serait courte, cette guerre...

     

    Je crains le pire

    Et je retiens mes larmes

    Quand je te vois partir

    Fier avec ton arme.

     

    Reviens mon fils, reviens,

    Cette guerre te tuera...

    Sans toi, je ne serai plus rien

    Quand ta vie elle fauchera.

                                                    Fabienne Berthonier

                                 Thomas

     


  • Trois grand-mères étaient dans leurs fauteuils et discutaient. La première dit : "Mmm... Les vacances... Vivement la rentrée !" La deuxième répondit : "Oh oui...  A leur acheter tout ce qu'ils veulent !"

    La troisième, qui avait invité les deux autres, dit : "Moi, je trouve que ce n'est pas si mal..."

    Les deux autres grand-mères répondirent : "c'est facile pour toi, tu es riche !"

    - "Oh la belle affaire !" dit l'une des deux autres.

    Elles n'étaient pas toutes d'accord,  alors cela sema une vraie pagaille et se termina en bagarre, tellement bien que les trois mamies se retrouvèrent sur le lit de celle qui les accueillait...

    Mais au fond du lit, les deux autres grand-mères trouvèrent un tas de pièces ! Elles crièrent : "On et riche ! On et riche !"

    La pauvre troisième grand-mère était démasquée... Elle se dit qu'elle ne referait plus la même bêtise et qu'elle aurait pu partager son argent... Elle s'excusa... Les autres grand-mères la pardonnèrent...

    Depuis ce jour, les trois grand-mères son devenues les meilleures amies grand-mères du monde.

                                                                Clothilde


  • Le brouillard a tout mis

    Dans son sac de coton ;

    Le brouillard a tout pris

    Autour de ma maison.

     

    Plus de fleurs au jardin,

    Plus d'arbres dans l'allée ;

    La serre des voisins

    Semble s'être envolée.

     

    Et je ne sais vraiment

    Où peut s'être posé

    Le moineau que j'entends

    Si tristement crier.

                                         Maurice Carême

                     François

     

     

     


  • Il y a des millions et des millions

    d'années, le monde était désert.

    Il n'y avait pas de plantes.

    Il n'y avait pas d' animaux.

    Il n'y avait pas de créatures humaines.

    Bien longtemps après, des plantes et des animaux commencèrent à vivre dans la mer.

                                                             Max


  • Un jour au Caire

    un dromadaire

    entra chez un libraire

    et prit une grammaire.

    C'est pas vrai, ça fait rien

    ça sera vrai demain.

     

    Ce dromadaire 

    savait tout faire,

    multiplier, soustraire,

    et même le contraire.

    C'est pas vrai, ça fait rien,

    ça sera vrai demain.

     

    Il savait braire, 

    ou bien se taire, 

    et versait un salaire

    à son vétérinaire.

    C'est pas vrai, ça fait rien,

    ça sera vrai demain.

     

    Pour se distraire,

    Monsieur le Maire

    en fit son secrétaire

    dans tout ses affaires.

    C'est pas vrai, ça fait rien,

    ça sera vrai demain.

     

    Ce dromadaire 

    est légendaire

    chez tous les antiquaires

    de la ville du Caire

    C'est pas vrai, ça fait rien

    ça sera vrai demain

    ou à la Saint Glin-Glin.

     

                                                Paul Savatier

     

                                                  François


  •      Tous les animaux de la forêt et des maisons 

         veulent faire une photo en groupe mais le

         hibou n'arrive pas à faire la photo, car le chat ne fait que bouger et le

         chien  joue avec sa queue. Les autres jouent, se tournent et parlent.

         Le hibou dit : "arrêtez ! ". D'un coup, ils s'arrêtent et le hibou peut

         prendre la photo. Ils mettent la jolie photo sur un tronc.

                                                                            Ludivine


  • Il était une fois un chiot et un renard qui jouaient ensemble. 

    Un jour, un loup vint et il demanda : "je peux jouer avec vous ?"

    Le loup les invita chez lui à manger. Le soir, ils écoutèrent de la musique puis  

    s'endormirent chez le loup. Le lendemain, il s'amusèrent toute la journée jusqu'au soir. Ils devinrent amis pour toute la vie.

                                                                       Ludivine


  • Pendant que tu étais

    Sur la plage, cet été

    Ou bien dans la forêt 

    As-tu imaginé

    Que ton cartable rêvait ?

    Il rêvait d'avaler 

    Des crayons, des cahiers, 

    Puis d'aller comme on vole,

    Sur le chemin de l'école

                                                                     Carl Norac

                                                                                                      Clara

     


  • L'automne au coin du bois

    Joue de l' harmonica

    Quelle joie chez les feuilles 

    Elle valsent au bras

    Du vent qui les emporte !

                        Maurice Carême

                                                                                                     Max


  • Un jour, une course de chevaux pour enfants eût lieu. Pendant la course, patatras ! Un cheval tomba. Depuis, il avait une bosse. Chaque jour, la bosse s'agrandissait jusqu'au jour où il se passa quelque chose d'incroyable !

    Ce n'était plus un cheval : c'était devenu une licorne ! Il y avait des méchants qui voulaient la capturer. Une nuit, ils vinrent dans la grange mais la licorne ne se laissa pas faire. Elle leur mit un coup de sabot... Pa! Po! Boum!

    Maintenant, la licorne et sa famille vivent heureux pour toujours.

                                                                                         Clothilde


  • Feuille rousse, feuille folle,

    Tourne, tourne, tourne et vole!

    Tu voltiges au vent léger

    Comme un oiseau apeuré.

     

    Feuille rousse, feuille folle!

    Sur le chemin de l'école,

    J'ai rempli tout mon panier 

    Des jolies feuilles du sentier.

     

    Feuille rousse, feuille folle!

    Dans le vent qui vole, vole,

    J'ai cueilli pour mon cahier

    La feuille rousse qui dansait.

                                                                           Luce Fillol

                                                                                                         François


  • La 232 aérodynamique Allemande, construite par Borsig en 1934 a atteint le

    record du monde de vitesse en 1936 avec 200,4 km/h.

                                                                         Thomas


  • C'est l'histoire d'un petit ours blanc qui vit loin d'ici, dans un pays tout blanc et froid qui s'appelle l'Alaska. Chaque matin, Itakou, le petit ours blanc se promène sur la banquise. 

                                                                         Yoan 


  • Chaque matin, Juliette hurle quand on essaie de démêler ses jolis cheveux bouclés !

    - "Mercredi, tu iras chez Josy Bigoudi, la coiffeuse de mamie " gronde sa Maman énervée.

    - Chez Josi Bigoudi ?

    (à suivre...)

                                                             Clément


  • Les bûcherons abattent un arbre. Ils le coupent à la base avec une scie. L'arbre tombe avec fracas. Le nombre d'anneaux sur la coupe indique l'âge de l'arbre. Le tracteur remorque les troncs jusqu'à la scierie. De grandes scies débitent les billots en planches épaisses.

                                                                         Alexis


  • La tête de la panthère est plus petite et étroite que celle du jaguar qui est plus lourd.

    La mâchoire du jaguar est plus grande et plus puissante que celle de la panthère.

    Les deux animaux ont la même silhouette, mais le jaguar a la carrure plus épaisse, paraît plus trapu, et ses pattes sont plus robustes.

                                                                              Ludivine


  •      Les dauphins vivent et se déplacent en groupe. Ils obéissent à une organisation très stricte à l'intérieur de leur zone géographique. Jusqu'à trois ans, les jeunes dauphins restent au centre avec les femelles qui allaitent. Ils sont entourés par les adolescents et les adultes. Entre trois et treize ans, les jeunes rejoignent des bandes du même âge. Plus tard, les mâles forment des groupes inséparables qui peuvent nager ensemble pendant dix ans. 

                                                                                       Maëva


  • Attiré par une jument en chaleur, l'étalon se met à hennir. Il se cabre pour étaler sa puissance. La jument, tout excitée, piaffe d' impatience.  le cheval saute sur sa croupe. Ils s' accouplent. La fécondation a lieu. Le fœtus* grandit dans l' utérus, une poche dans le ventre de la jument. Il est nourri par le cordon ombilical et le placenta*. A 10 semaines, son cœur bat. Onze mois après la fécondation, il mesure 1,10 m et pèse 50 kg. La jument va mettre bas. 

        *Placenta : Organe qui relie le fœtus à la mère et le nourrit.

        *Fœtus : Bébé dans le ventre de sa mère.

                                                                                           Maëva


  • Les nuages noirs d'orage se chargent d'électricité. Celle-ci se décharge en donnant une étincelle géante, la foudre.

    La foudre tombe directement par terre.

    Elle est dangereuse, car elle a une forte puissance électrique.

    Le bruit du tonnerre éclate quelques secondes après. Il est provoqué par la foudre. La foudre réchauffe l'air, et des masses d'air se mettent à bouger dans un grondement.

    Nous entendons le tonnerre après avoir vu l'éclair de la foudre car, dans l'air, le son voyage moins vite que la lumière. 

                                                                                Alex 


  • Au début du vingtième siècle, chaque puissance européenne cherche à s'imposer économiquement. Des alliances se créent, des tensions naissent. Les frontières entre les Etats sont parfois fragiles.

    En 1917, l'entrée en guerre des Etats-Unis change le rapport de force. L’Allemagne plie, l’Empereur abdique. L'armistice signée le 11 novembre 1918 marque la fin des combats.

    Cette modernité a tué 10 millions de personnes et en a blessé 5 millions. Jamais une guerre n'avait été si meurtrière.

                                                                      François


  • Les orages apportent du vent et de la pluie.

    Les ouragans sont des tempêtes violentes, qui se forment au-dessus des océans.

    En atteignant la terre, les ouragans provoquent des dégâts énormes.

    Les tornades sont des tourbillons qui se forment sur terre. Elles détruisent les arbres et les maisons.

                                                                                  Alex


  • De 1914 à 1918, l'Europe puis une grande partie du monde a participé à une guerre qui a opposé la France et l'Allemagne.

    Avec les nouvelles inventions (bombes, avions, gaz), la guerre a fait un très grand nombre de morts, surtout dans les tranchées au Nord - Est.

    Cette guerre a provoqué le déclin de l'Europe : conflits et dettes.

    Les soldats de la Première Guerre Mondiale s'appelaient les "Poilus".

    On fête l'armistice de la Première Guerre Mondiale tous les 11 novembre.

                                                                Alex 

     

     


  • Madame Têtue l'était vraiment. Elle était vraiment quoi ? Elle était vraiment petite, vraiment mignonne et vraiment têtue, évidemment.

    Quand  avait décidé de sortir, elle sortait. Même s'il pleuvait à torrent!

    Un dimanche où il ne pleuvait pas, elle décida d'aller en autobus chez Monsieur Costaud. Pourquoi ?

    Parce qu elle avait envie de manger des oeufs ! Et elle savait que chez Monsieur Costaud il y en avait toujours beaucoup.

    Alors que le bus arrivait, Monsieur Curieux vint à passer. Curieux comme il l'était, il ne put s'empêcher de lui poser tout un tas de questions...

    - Où allez -vous, madame Têtue ?

    - Chez monsieur Costaud, dit-elle.

    - Mais cet autobus-là ne mène pas chez lui !

    - Que si !

    - Que non !

    Que si ! s'entêta-t-elle. Et elle prit cet autobus-là. Et ce qui devait arriver arriva. Elle se retrouva, non pas chez monsieur Costaud, mais en Glaçonie,

    un pays où il fait si froid que tout le monde est enrhumé à longueur d'année.

    - Quel charmant pays ! pensa madame Têtue. Ce froid rafraîchit les idées ! Mais elle grelottait... Pour se réchauffer, elle courut sur le chemin.

    - ATCHOUM ! éternua soudain quelqu'un. C'était monsieur Atchoum.

    - Ma petite dame... ajouta-il, ATCHOUM ! Ne prenez pas... ATCHOUM !ce chemin-là. ATCHOUM!

    -Si, je le prendrai! affirma madame Têtue.

    -Mais il est dangereux! AT...TENTION!

    -Et après ? lança madame Têtue.

    Et elle prit le chemin et ce qui devait arriver arriva. Ziiiiiiiiiiiiip! Elle fit la plus belle glissade de sa vie sur le chemin verglacé.

    -C'est rigolo! dit-elle en se relevant. Mais elle avait mal au derrière ! Tiens, je vais aller de ce côté-ci plutôt que de côté-la, ajouta-t-elle.

    -Vous savez  tort! lui dit un ver de terre en surgissant d'un champ de neige. Ce côté-ci est très risqué.

    -Et après ? S'écria madame Têtue. Quand j'ai décidé une chose, je m'y tiens! Non mais! Et elle partit de ce côté-ci.

    Elle n'eut pas tout à fait raison car ce qui devait arriver arriva. Une avalanche de boules de neige! L'une des boules de neige roula, roula, et, à l'intérieur, Madame Têtue roula aussi. La boule de neige finit par s'arrêter dans un autre pays et fondit.

    Madame Têtue se retrouva debout, toute mouillée devant la porte de monsieur Costaud. Elle avait eu de la chance, n'est-ce pas ?

    - Mais vous êtes toute mouillée! lui dit monsieur Costaud. Venez vite vous sécher !

    - Pas question ! répondit-elle. Je n'ai pas le temps ! Il faut que je mange des oeufs, et tout de suite !

    - Ce n'est guère raisonnable, soupira monsieur Costaud.

    - Si, ça l'est ! s'entêta madame Têtue toujours mouillée... Elle courut à la cuisine de monsieur Costaud. Sans lui demander son avis, elle prit des douzaines d'oeufs.

    - Ce n'est vraiment pas raisonnable ! soupira monsieur Costaud.

    - Si ça l'est ! s'obstina madame Têtue. Avec tous ces oeufs, elle fit une énorme omelette. Une gigantesque omelette.

    La preuve : elle ne tient pas sur la page ! Ensuite, elle commença à manger

    son énorme, sa gigantesque omelette. Puis elle continua, et monsieur Costaud s'inquiéta :

    - Vous allez être malade, dit-il.

    - Absolument pas ! répondit-elle. Et ce qui devait arriver arriva !

    Elle finit son énorme, sa gigantesque omelette.

    puis elle dit en souriant :

    - J'ai encore faim !                                           

                                                         Clothilde

                                                                                   


  • Au village de Rocheloir, les enfants tombent tous malades mystérieusement...

    Pour les habitants, pas de doute : c'est la sorcière

    Babilar du Bois noir qui leur a jeté un mauvais sort...

                                                                          Clara


  • Poule au nid

                                                              Les maternelles


  • Jeudi après-midi, pendant la récréation, nous avons avons ramassé des petits bâtons dans le pré. Ensuite, nous avons essayé de construire un toit, comme pour faire une sorte de "cabane", entre l'arbre et le mur.

    Maîtresse nous a dit qu'on avait fait du Land Art sans le savoir ! Elle a pris une photo pour vous montrer notre petit abri :  

    Land Art - 31/03/16  Land Art - 31/03/16